Les méfaits de l’instruction publique (IV)

Ne surestimons pas les avantages conférés par l’éducation telle qu’on l’entend ordinairement. Ses résultats dépendent essentiellement de la nature inhérente au sol dans lequel elle pénètre. L’éducation ne peut jamais rendre des fous sages, mais elle leur donne assurément toute latitude d’exercer leur folie.

Robert Brown, Semitic Influence in Hellenic Mythology, Londres, Longmans, Green & Co. p. xi, 1898, traduit de l’anglais par B.K.

Publicités
Cet article, publié dans révisionnisme, Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s