Pour ne pas oublier (2)

Les vieilles pierres de la vieille ville de l’île espagnole de Majorque résonnent encore de secrets ignorés par la plupart des touristes qui se déversent dans cette ville portuaire d’où les paquebots de croisière voguent vers l’étincelante Méditerranée.

Il est rare que l’on y vienne avec une mission aussi précise que celle de Joseph Wallis et d’un petit contingent de rabbins orthodoxes d’Israël : pour toucher le grès lisse d’une synagogue du 14ème siècle transformée entre-temps en une église catholique. Pour chanter une version spéciale du 15ème siècle de la Kaddish, une prière [juive] pour les morts autrefois interdite sous peine de mort.

Ils se sont réunis à Majorque jeudi pour commémorer ce jour de mai 1691 où des Juifs qui pratiquaient secrètement leur religion, interdite pendant l’Inquisition, furent brûlés dans un « feu de joie » sur la place Gomila et c’est la première fois qu’un gouvernement régional espagnol participe à une commémoration de ce genre ; les descendants des Juifs qui furent forcés de se convertir au catholicisme à l’époque subirent des discriminations jusqu’au 20ème siècle.

Ce fut « notre pire péché », a déclaré Francesc Antich, président des îles Baléares, qui s’est confondu en excuses pour le meurtre de 37 Juifs, dont trois furent brûlés vifs, dont l’ancêtre de Rabbi Wallis, Rafael Valls.

(…)

Le rabbin Abraham Ben Nissan qui a été élevé dans la foi catholique et s’est converti plus tard au judaïsme au grand dam de son père Chueta (*), un commerçant de Majorque, a lu à haute voix les noms des 37 victimes de l’exécution publique de 1691, y compris celui de son ancêtre, Catalina Terongi. Elle fut brûlée vive à côté de l’ancêtre du rabbin Wallis, Rafael Valls et sur le bûcher, lui demanda, selon les registres de l’Inquisition, de ne pas prêter attention à ses vêtements en feu et de ne pas renoncer à sa foi.

In Majorca, Atoning for the Sins of 1691, New York Times, 7 mai 2011, extrait, traduit de l’américain par B. K.

(*) Les Chuetas sont les descendants des Juifs majorquins convertis au christianisme.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s